Kiruna (Maylis de Kerangal)

Kiruna (domaine public)

 

  • Kiruna
  • Maison d’édition : La Contre Allée
  • Date : 2019

Reportage littéraire dans la lignée de la prose documentaire, Kiruna s’inscrit aux interstices des récits écopoétiques, oïkologiques et du journalisme social. En essayant de raconter, par divers points de vue (l’éditeur dit, par une “approche kaléidoscopique”), le quotidien de cette exploitation minière de Laponie suédoise et de ses travailleurs et travailleuses, Maylis de Kerangal dévoile le continuum existant entre cette mine à ciel ouvert datant du début du XXe siècle, l’exploitation des sols, l’exploitation des travailleurs et la défense d’un habitat. L’autrice rappelle le projet urbain des années 2000 qui consistait à déplacer une partie de la mine, menacée d’effondrement du fait de l’activité extractiviste, afin de ne pas fermer la mine, rappelant, dans la fiction, l’histoire de Mort-terrain de Biz.

 

Espaces, empreintes, indices, voix, remémoration : ce jour-là, j’accède à la mine comme on accède à un lieu total, livré grandeur nature, un endroit dont la singularité tient, entre autres, aux différentes temporalités qui s’y entrechoquent, interfèrent, se réactivent, formant ce circuit troublant où l’on se déplace par un jeu de glissement continuel. Ou comment l’existence d’une mine en un lieu donné a provoqué une accélération de l’histoire. Suscité des migrations et sédimenté une culture, stimulé les sciences et la technique, aménagé un territoire, mobilisé le droit, l’économie, l’urbanisme, créé une sociabilité, engendré un langage. Dès lors, la mine s’érige en lieu politique. Un lieu bien réel qui, même reconverti, même devenu muséal, atteint via la voix d’un témoin, via un fac-similé, des dioramas, des mises en scène et des archives – outils, objets, cartes, lettres, témoignages enregistrés, vidéos –, creuse une galerie dans le passé et hante le présent.

Maylis de Kerangal, Kiruna

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Victoria Pleuchot (12 mai 2024). Kiruna (Maylis de Kerangal). Littératures du travail. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11ntx


Victoria Pleuchot

Docteure en littérature comparée.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search